#511 It looks like I’ve fallen into the world of a reverse harem game

Titre: It looks like I’ve fallen into the world of a reverse harem game

Auteur: Inui/ Goya

Edition: Kakao

Genre: Webtoon

Date de parution: 2020

Note: 3,5 / 5

Résumé:

I woke up in a strange bed, with not just one, but two lovers beside me! In this game of love, affection, and deception, I’m Elvia, the Imperial Princess, with a gaggle of men vying for my favor. Sounds great, right? Except this means I’m also stuck as the villainess while the main character is my manipulative maid, Arielle! She’s out to bring me down, and she’s got plans for my harem of men. But I know all her secrets, because I can see her player notifications. Can I beat her at her own game?

.

« Citations »

.

Avis:

Une histoire hors du commun que je n’avais jamais vu. Nous entrons dans un contexte bien particulier. Notre heroine forte se réveille un beau jour dans un jeune otome en tant que méchante de l’histoire; Elle est destinée à mourir, tuée par « l’héroine ». en tant que princesse impériale, Elvia a de nombreux concubins et est une ordure avec tout le monde, mais la nouvellle Elvia ne l’entend pas de cette manière et compte bien changer la personnalité de la méchante qu’elle habite. Parviendra t-elle à sauver sa peau alors que l’héroine de base semble tout faire pour la détruire ? J’ai aimé une spécificité bien particulière: Au lieu que le personnage principal voit son propre écran de jeu, elle voit l’écran de jeu de « l’héroïne » et les décisions qu’elle prend. Cela rajoute tellement de rebondissements à l’histoire. J’ai bien aimé les dessins qui laissait paraitre la touche propre de l’artiste. Ils sont détaillés sans en faire trop, et les émotions sont parfaitement retranscrites, à tel point que j’ai été touché par l’histoire bien des fois. 

Il y a de nombreux personnages. Notre héroine en premier lieu, est vraiment très attachante. Non pas parce qu’elle est forte ou même gentille, mais seulement parce qu’elle est elle-même et qu’elle ne s’entend pas ressembler à une personne qu’elle n’est pas. Le prince Ettsen Velrod a bien souffert. Son pays a été conquis, tout comme son honneur, et il est devenu un trophée de guerre. Mais grâce à la nouvelle Elvia, il reprend davantage confiance en lui et d’êter libre. Ses sentiments et sa loyauté envers son amante Yuriel l’ont bien entrainés vers le bas également. Nadricka est un personnage que j’ai adoré. Ancien esclave, il est dorénavant le concubin d’Elvia, et l’un des plus fidèle malgré sa timidité extrème. Il connait son secret et lui est loyale dès le départ, et même très protecteur. Robia est un autre concubin de notre héroine, et il est bien plus complexe. Il est déchiré par ses sentiments personnels, sa loyauté, ses apirations et se comporte comme un tsundere ne sachant plus qui aimer. J’avoue ne pas l’apprécier beaucoup malheureusement. Enfin Eclot est le commandant en chef des chevaliers. J’ai eu beaucoup de mal à savoir dans quel camp il était. Il semblait trop beau pour être vrai.

Un harem qui m’a prise au dépourvu devant tant d’intensité !

.

Musique associée:

Lien d’affiliation Amazon.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s