#448 Beatrice

Titre: Beatrice

Auteur: Ma Cherie / Cierra

Edition: Kakao

Genre: Webtoon

Date de parution: 2019

Note: 3,25 / 5

Résumé:

As the Kingdom of Elpasa fell before the blade of the Empire’s greatest hero, in order to survive, Princess Beatrice assumed the guise of ‘Chloe’, a slave. But then, she caught the eye of that very same hero…

.

« Citations »

.

Avis:

Je ne sais pas si j’aime cette histoire ou non. Ce qui est sur, c’est que l’autre histoire de l’auteure est bien meilleure. Nous suivons Béatrice, une jeune vétérinaire réincarnée en tant qu’esclave. Alors qu’elle devait subir un mariage arrangé avec un homme ignoble. Alors qu’elle est sur le point d’être tuée par ML, elle est épargnée et devient esclave pour son compte. Des années plus tard, elle revient sous sa direction sans qu’il sache sa véritable identité. C’est une histoire qui se lit, mais qui n’est pas transcendantale. D’ailleurs, au bout d’un moment, on perd tout intérêt à lire les chapitres. J’avais l’impression de tourner en rond. Le genre isekai n’est qu’à peine effleuré du bout des doigts, il n’y a pas de grandes utilisations de ses compétences passés de vétérinaire. Je n’ai pas accroché à tous les rebondissements qui n’avaient pour la plupart, pas forcément d’intérêt. Et c’est sans parler les personnages qui sont clairement… vides et inexistants dans mon coeur. Les dessins sont pas vraiment fascinants, ils manquent de reliefs. Ils sont parfois exagérés et quelques peu gênants. Ils ne reflètent pas du tout les émotions des personnages. j’ai trouvé cela fort dommage, c’est pour cela que j’abandonne ce manhwa, je ne vous le conseille pas, sauf si vous voulez lire quelque chose de légèrement bancal.

Les personnages n’ont aucune vrai personnalité à proprement parler. Ce sont des palettes sans couleurs qui ne montrent que les prémisses d’une émotion. J’aurai aimé qu’ils aient plus de complexité et de saveurs. Ils sont obligés d’interagir entre eux et de mettre des mots sur les émotions des autres pour qu’on sachent ce qu’ils éprouvent. Le ML n’est pas très appréciable. Je ne l’ai d’ailleurs pas aimé du tout. Que ce soit son visage dur ou ses choix sans âmes, j’ai eu l’impression de faire face à un Ken robotique. Son hypocrisie n’a d’égale que sa soif de sang et sa folie sentimentale pour l’héroïne. Il y a une relation de dominant/dominée bien trop présente et écoeurante. Ils ne se correspondent pas le moins du monde. L’héroïne est bien trop frêle, trop triste et n’a pas vraiment d’enthousiasme. Je n’ai pas compris son but de vie, elle n’avait pas d’envies particulière, ni de rêve et semblait subir tellement. Elle semblait si triste sur toutes ses décisions, une sort de mélancolie constante malgré son sourire.

Un isekai survolé pour des dessins et une histoire assez fade. !

.

Musique associée:

Lien d’affiliation Amazon.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s